ACTUALITÉ/REACTION

A PROPOS DES SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES

Je constate que les textes de loi sont de plus en plus exploités et interprétés par les donneurs d’ordre ou les sociétés de contrôle aux dépens de l’intérêt des sociétés de production.
Dans la plupart des cas il s’agit de pièces administratives descriptives ou économiques dont la rédaction est poussée dans les détails les plus extrêmes.
L’impression qui s’en dégage est que les services et les catégories professionnelles affectés à ces missions cherchent prioritairement à se protéger en cas de recours mais aussi et surtout à conserver une activité sociale plutôt qu’une utilité économique et productive.
Cette tendance est d’autant plus grave que dans notre pays les services représentent 80% de la société active.
A une époque où il faut impérativement relancer la production et la compétitivité, une inversion de ces dérives doit être engagée. Elles impactent les frais généraux de nos entreprises de façon importante et gênent la productivité de nos cadres. Elles engendrent en outre des comportements perfectionnistes permettant aux cadres de passer plus de temps sur les dossiers et sur leur écran que sur l’animation de leurs équipes de production, leurs clients, leurs chaines de produits, leurs chantiers et sur tous les aspects liés au marché et à l’environnement de leur métier source de recherche et développement
Il convient impérativement de replacer la fonction production et les hommes et femmes qui y sont affectés au cœur de nos priorités.
A chaque fois que j’aborde ce sujet dans les instances professionnelles ou politiques, je me heurte à une résistance farouche. Les producteurs y sont minoritaires parce qu’ils privilégient leurs présence en entreprises. Ils sont souvent représentés par des services qui se sont fonctionnarisés et qui avec le temps ont eux aussi rejoint le monde mais aussi la culture de la réglementation, de la gestion ou du contrôle au dépens de ceux qu’ils représentent.
Dans l’échelle des valeurs qui préside à l’application des lois et des règlements, il est urgent de replacer les process des hommes et femmes de production à une place prioritaire en supprimant l’inutile au profit de l’autonomie responsable et engagée sachant assumer ses responsabilité sans couverture en papier .

4 réflexions sur “ ACTUALITÉ/REACTION ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *