Archives pour la catégorie Non classé

Lettre ouverte au secrétaire national de l’UMF

« 

Bonjour Dominique. N’essaie pas de faire croire que mes mails étaient destinés à remettre en cause tes collaboratrices . Je les trouve au contraire exceptionnelles . Je ne suis pas certain d’ailleurs qu’elles soient partagées entre le fait d’accepter la politique qui leur est imposée et celle de participer plus activement à la défense réelle de notre profession. Ne te trompe pas . Mes observations concernent directement la politique que tu as accompagnée depuis de nombreuses années et qui a amené la profession du bâtiment dans l’état où elle se trouve aujourd’hui . Je te rappelle que 1000 entreprises comme la mienne pourraient réaliser de façon citoyenne la production nationale . Je ne porte pas les prétentions du genre humain je cherche à participer concrètement à sa défense . Si j’avais  eu cette prétention j’aurais fait de la politique ou comme toi du syndicalisme . Le problème c’est qu’après tant d’années éloignés des réalités vous avez perdu le chemin et la vision mais vous vous accrochez inconsciemment à des idéologies qui sont néfastes pour ceux qui produisent . Alors s’il te plait n’inverse pas les rôles . Compare la position de l’UMF avec celle des Présidents et du Secrétaire général des transporteurs, fais très vite l’analyse des orientations politiques  qui ont été menées ces 20 dernières années pour gérer les 460000 entreprises du bâtiment au regard de la sagesse avec laquelle j’ai géré mon entreprise pendant cette période. Essaie d’en tirer des conclusions plutôt que de tenter de faire porter le chapeau de mon mécontentement et de l’ambiance générale en France à tes collaboratrices dont j’ai toujours reconnu les qualités et le dévouement.

D. DEMERCASTEL

PS : Depuis les années 87 où il a fallut choisir une voie politique pour l’UNCMI et où étaient présents sur l’estrade Yvan BRUNO PETIT, Daniel CHAMBOURDON, Didier DEMERCASTEL et Christian LOUIS VICTOR, je crois avoir  beaucoup plus subi la solitude et l’incompréhension que pratiqué des excès de prétentions. Si les constructeurs réalisateurs avaient été encouragés et mieux respectés nous pourrions être aujourd’hui 1000 constructeurs forts de 150.000 collaborateurs citoyens avec une législation unique et non l’armée mexicaine du bâtiment en FRANCE  pays de l’exemple continental dans le monde . Le jour où tu n’as plus d’objectif et de vision ne remplace pas les entrepreneurs qui se tracent un chemin pour résister à tous ceux que des égoïstes sectaires bourrés de savoir sans connaissance leurs imposent.BR  Didier demercastel »

1ères Rencontres parlementaires pour les Villes intelligentes – 28 octobre 2014

Bonjour.  Merci pour votre invitation . Je ne suis pas disponible ce jour là . En tant qu’entrepreneur général de maisons et de petits collectifs en logements intermédiaires  je ne me désintéresse pas de la ville dont la   densification exponentielle initiée par la politique actuelle est la plus grave erreur politique sociale et humaniste du 21ième siècle  . La population passera à 9 milliards avec plus de jeunes inactifs, plus de vieux dépendants et des budgets sociaux exsangues . J’ajoute que la bataille de l’homme contre l’infiniment petit gagnée au jusqu’à ce jour  passera par des épisodes de défaites  Des avertissements sont en cours comme celui de 1992  pour la  bulle immobilière maintenue en survie financière par la dette  et aboutir à 2008 . Nos politiques ont décidé de tuer la maison individuelle et de désertifier nos villages alors que  seul le regroupement familial aisé dans ces deux environnement  permettra de faire face aux sinistres futurs . Ce n’est pas seulement en stockant des vaccins  que le principe de précaution sera respecté c’est dans la capacité de l’espèce humaine à gagner son autonomie et à cultiver ses défenses naturelles que nous trouverons la solution . La maison, la famille et le coté positif de l’autonomie autarcique des villages y répondra . Il est à minimum nécessaire de maintenir l’équilibre entre  l’urbanisation des villes génératrices de services surabondants et la restructuration des villages qu’il faut engager le plus vite possible .

En conclusion si un jour vous organisez un colloque sur ce thème ayez la gentillesse de m’inviter avec le maximum d’anticipation . BR Didier demercastel     Je souhaite beaucoup d’intelligences aux villes du futur